Vous êtes ici : > Accueil > Les indemnités journalières une nouvelle fois visées

Les indemnités journalières une nouvelle fois visées

25/10/2011 17:21 par Admin Admin

Le Gouvernement s’en prend une nouvelle aux indemnités journalières. La FNATH dénonce cette nouvelle ponction de 220 millions d’euros qui est envisagée sur les indemnités journalières maladie au motif que ce poste de dépenses serait en augmentation par rapport à 2010.

C’est une vraie discrimination en même temps qu’une taxe supplémentaire imposée aux salariés malades suspectés, de facto, de frauder l’assurance maladie lorsque leur médecin traitant juge bon de les arrêter.
Il n’existe aucune justification économique ou de santé publique lorsque l’on sait que les arrêts maladies les plus longs et les plus récurrents sont le fait de travailleurs âgés, ouvriers et agents de maitrise.

Réduire le taux de remplacement des indemnités journalières de cette population, c’est tout simplement porter une atteinte directe et substantielle à leur pouvoir d’achat dans un contexte de crise économique et de chômage jamais atteint dans le Pays.

La FNATH rappelle que les salariés ne sont pas les prescripteurs des arrêts de travail, qu’ils ne sont pas responsables de conditions de travail qui bien souvent usent les organismes ou encore de l’absence d’un véritable dispositif de pénibilité.

Partager

Les commentaires sont fermés.

Réalisé avec © Franceasso.org